facebook

Facebook a beau avoir annoncé récemment qu’il comptait 1,06 milliard d’utilisateurs par mois, il reste une frange de la population qui ne se reconnaît pas dans cet univers parallèle où le trivial côtoie le moins trivial.

En effet, la droite américaine n’aime pas Facebook parce que le site a été, dès ses débuts, noyauté par la gauche libérale, devenant au fil des ans un sanctuaire où les idées socialistes pouvaient être disséminées comme une traînée de poudre. Pas étonnant, donc, que l’équipe de Barack Obama a déployé autant d’efforts pour mobiliser les sympathisants démocrates l’an dernier par l’entremise de cette plateforme. Read more